Le onze officiel de l'équipe de France électronique


22 novembre 2022
Pedro Winter : entraîneur talentueux, il est aux commandes de l’équipe depuis la grande époque des Daft. Didier Deschamps avec de vraies dents.

David Guetta : le vétéran, le Benzema de l’équipe de France, 3 ballons d’or et une aura palpable, le mec est intouchable.

Myd : altruiste et perfectionniste, il se balade de festivals en festivals balle aux pieds avec une aisance déconcertante. Antoine Mydman.

Kungs : le petit génie du groupe, Kungs, tu lui parles pas d’âge et c’est lui qui tire les penaltys, et en général, ça va au fond.

Ofenbach : une paire indéboulonnable, une montée en puissance exponentielle ! Olive et Tom sont de retour.

Bob Sinclar : il a connu les plus belles heures de la french touch, gagner 4 ligues de champions et continue d’engueuler la jeunesse quand elle fait mal son taf. Capitaine Bob.

The Blaze : la classe incarnée, une carrière encore mieux orchestrée qu’un live de Worakls, tout le monde se les arrache. David Blazeckham.

NTO : l’enfant de Marseille, une technique indiscutable, des dribbles ravageurs et un charisme naturel. Ntoniño.

Worakls : le Mozart du football, des rêves pleins les yeux, Worakls réussi là où les autres échouent, le tout avec une élégance déconcertante.

Fakear : le portier de cette équipe de France, la main ferme, avec lui rien ne passe. Un lion dans l’âme et dans la coupe de cheveux. René Fakear.

Laurent Garnier : le taulier de l’équipe. La nouvelle génération porte son maillot avec fierté et en défense il fait du Crispy Bacon avec les jambes de ses adversaires.

Cerrone : charnière défensive avec le compère Laurent, un poumon en moins, mais il continue de tenir la baraque comme personne. Sergio Cerrone.  

Daft Punk : les légendes du club, tout le monde s’arrachent leurs maillots, leurs photos sont encadrées en format A3 dans le vestiaire. Ils ont fait gagner la France bien avant 2018. Zinédine ZiDaft.