La Techno, jamais à court d’idées pour continuer à faire la fête


17 septembre 2020
Crédit photo : Facebook / @bordercityevents
Par Jean-Baptiste Blandin

Que ce soit en club, en festival, en Open Air et désormais en Livestream, le monde de la techno est le premier à trouver des solutions pour continuer à faire la fête et partager sa passion.

Déjà bien avant le Covid 19, la techno a explosé et a su s’imposer dans les clubs en devenant la musique la plus programmée depuis plusieurs années maintenant.  

Pour Antoine Flot - Co-fondateur du collectif Newtrack (Collectif à l’initiative des Open Airs "Border City" qui ont enflammé la capitale tout l’été avec leurs amis du collectif BNK

"Cet engouement vient de la vague des gens qui en avaient marre de se faire recaler devant les boîtes, la vague des gens qui n’avaient pas envie de s’habiller en chemise pour aller en club" - AF

Une vague relancée en 2011 entre autre par la famille Concrete qui a apporté un sacré coup de fraicheur en s’inspirant de l’état d’esprit Berlinois, plus libre, plus open et souvent caractérisé dans une ambiance warehouse. 

Même avec la crise sanitaire, les événements techno restent bien présent dans la vie festive actuelle et attire toujours de plus en plus de fêtards. 

« Ce qui motive les gens à faire la fête, c’est que les gens en ont besoin, les gens ont des vies compliquées et le week-end sonne comme le moment de lâcher les chevaux. C’est nécessaire à tout le monde, ça contribue à l’équilibre de notre société » - AF 

En effet : Border City, Madame Loyal, Possession etc... Ces collectifs sont quasiment les seuls à se démèner pour continuer à nous faire vivre la techno lors d’événements légaux et dans le respect des gestes sanitaires. Des événements en Open Air, de petites tailles et donc beaucoup plus flexibles et faciles à manœuvrer qu’un festival par exemple.

Des événements parisiens, mais pas seulement, il y en a partout en France, que ce soit à Marseille, Rennes, Strasbourg, Toulouse, si vous aimez la techno, vous savez très bien que vous pouvez trouver des événements tout près de chez vous. 

Au dela de l'énérgie mise en place pour mettre en lumière cette culture, la techno a su se réinventer, elle séduit au-delà des soirées, elle ne fait plus peur comme ça pouvait être le cas à ses débuts, au contraire elle est devenue Hype. 

La techno s’est rajeunie et s’est féminisée. Aujourd’hui parmis les plus grandes stars de la techno, on retrouve beaucoup de femmes : Amélie Lens, Charlotte de Witte, Ellen Allien, Nina Kraviz, Anna, Anetha...

La techno est devenue tendance malgré elle (comme c’est souvent le cas avec les contre-cultures) ce qui explique que des grandes marques, des établissements célèbres et des institutions s’associent avec le mouvement.

C’est le cas du Centre Pompidou qui a organisé un livestream depuis son toit avec Nina Kraviz la semaine dernière ou encore Charlotte de Witte, qui après avoir mixé sur le toit du Château des Contes de Flandre en Belgique, vient d’annoncer un nouveau live en direct de la forteresse Mogren, au nord du Monténégro pour le 24 septembre prochain.